Blandine Lejeune, « scandaleuse »