Moulin Johann

Moulin Johann

Né en 1974 à Amiens, Johann Moulin exerce dans un conservatoire de musique. « Exilé » en Île-de-France pour des raisons professionnelles, il garde un coin de son esprit tourné vers la Picardie.

Nourri de thrillers depuis son plus jeune âge, il participe au lancement d’un fanzine sur la littérature fantastique pour lequel il écrit une nouvelle. Il publie ensuite un premier roman en 2008, Psukhê Pathos mettant en scène des personnages en plein cœur de Paris. Mais la Picardie le taraude et se rappelle à son bon souvenir.

Le tueur de la Somme est un hommage un peu spécial à sa région… une errance dans ses rues, un voyage dans les souvenirs, une cavalcade vers la vérité. Suit L’Irlandais de Brighton, qui met en scène un auteur à succès sombrant dans la folie ; puis Amiens sous les balles, un roman choc sur l’engrenage de la délinquance chez les adolescents.

Dans Mémoires funestes, un thriller magnétique, il rend un vibrant hommage à son genre littéraire de prédilection.