Govart Philippe

Govart Philippe

Né Gémeaux en 1962 avec quinze jours de retard sur le timing, Philippe Govart a connu une enfance particulièrement heureuse, entre Mons-en-Barœul et Gommecourt, un petit village du Pas-de-Calais. Durant son adolescence, il passa le plus clair de son temps plongé dans les bandes-dessinées, les aventures de Tolkien, le stade Grimonprez-Jooris, les enquêtes de Sherlock Holmes, la déconnade en classe, les boums, les albums des Clash ou de Radio Romance. Plus tard, passionné par les sciences naturelles, il opta pour une formation d’ingénieur en agriculture. Il exerça plusieurs métiers, de prof d’informatique à directeur marketing, en passant par divers jobs de VRP, et se réjouit rétrospectivement de cette diversité qui lui permit de rencontrer tous ces gens formidables. Aujourd’hui, père comblé de jumeaux de 3 ans et demi, il se la coule douce, cigare en bouche et verre de vin blanc à la main.

Il est influencé par Denis Lehane, Patric Nottret, Donald Westlake, James Ellroy, Jean-Patrick Manchette, Michael Connelly, Quentin Tarantino, Michel Audiard, Michaël Guinzburg, Jean-Christophe Grangé (surtout ses premiers romans), Jean-Pierre Mocky, Jules Verne, Gaston Leroux, et tant d’autres.

Il aime le beurre demi-sel. D’ailleurs, il en a plein son congélateur.