VANLAN Bruno

Vanlan Bruno

Esprit vagabond, Bruno Vanlan se définit comme un contemplatif de la vie. Pour lui, aucun paysage n’est laid : l’essentiel réside dans la perception des saveurs qui s’en dégagent. Aux musées, il préfère les ateliers d’artiste et les salles de ventes. Il aime également respirer l’ambiance festive et colorée des brocantes. Ce Lillois pure souche, supporteur du Losc depuis son plus jeune âge, a effectué sa scolarité à l’institution Saint-Pierre de Lille dont les murs lui ont, partiellement, servi de décor pour son premier roman : La trahison du miroir. Sa profession d’huissier de justice à Seclin lui a donné la chance de découvrir l’entière palette des différentes couches sociales et les quartiers de la métropole lilloise. Aujourd’hui habitant à proximité de Compiègne, il s’échappe du quotidien en donnant libre cours, sans modération, à son imagination grâce à l’écriture de romans, policiers ou non.