L_PriseSebastopol_couv

La prise du Sébastopol

Thilie Bernard

« Que la musique semblait loin. La seule mélodie ici, c’était le bruit des crapouillots, le sifflement des obus, celui des explosions qui duraient des heures, le claquement des fusils ou le staccato des mitrailleuses. »
La Grande Guerre a mobilisé Raphaël Verstraete sur le front. Fait prisonnier, envoyé en Russie, blessé à la main, le jeune Roubaisien poursuit pourtant sa passion : la musique. Découverte lorsqu’il avait 10 ans devant une représentation des Noces de Figaro, elle ne le quitte pas. À chaque instant, les notes accompagnent le violoniste. Et composent la partition de sa vie.
Dans son roman, Bernard Thilie rend hommage à l’histoire de sa région natale mais aussi à la musique. Tandis que la Grande Guerre bouleverse le contexte géopolitique international, le monde musical subit une profonde mutation. De nouvelles formes naissent, Le Sacre du printemps de Stravinsky déchaîne la critique. Sur scène, au cœur des combats ou à l’arrière du front, la musique est omniprésente. Et jamais elle ne laisse indifférent.

Sortie en 2015
ISBN : 978-2-35973-469-0
11 x 17 cm - 272 pages

Commander
12,00€
9,49€
9,49€
 

Produit épuisé